L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit le surpoids et l’obésité comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé », dont la cause fondamentale est « un déséquilibre énergétique entre les calories dépensées et consommées ».

Pour les distinguer, on parle généralement de surpoids lorsqu’une personne a un poids légèrement plus élevé que la normale ou la moyenne dans une société donnée, tandis qu’on parle d’obésité pour désigner le résultat d’une accumulation de masse adipeuse.

Un autre moyen plus concis de différencier ces 2 notions consiste à se référer à l’Indice de Masse Corporelle (ou IMC) d’un individu.

L’Indice de Masse Corporelle

L’indice de masse corporelle est calculé en divisant le poids (exprimé en kg) par la taille au carré (exprimé en mètres).

Chez les adultes, le surpoids est défini par des valeurs d’IMC comprises entre 25 et 30, alors qu’une valeur d’IMC égale ou supérieure à 30 définit l’obésité. Lorsque l’IMC est supérieur à 40, on parle d’obésité morbide.

Néanmoins, l’IMC n’est pas un baromètre infaillible, il ne permet pas toujours de déterminer si un individu est en surpoids ou obèse. Le poids d’un individu est une combinaison de graisses et de muscles. Certains athlètes peuvent être considérées comme étant en surpoids voire obèses au seul regard de l’IMC, alors même qu’ils n’ont pas du tout d’excédant de graisse corporelle. Dans cette situation, « l’excès de poids » peut très bien être le résultat de l’augmentation de la masse musculaire et non adipeuse.

L’IMC n’est que l’un des paramètres à prendre à compte dans l’évaluation du surpoids ou de l’obésité. Un autre indicateur consiste en la prise en compte de la circonférence de la taille d’un individu, la graisse abdominale étant un bon indicateur de surpoids ou d’obésité.

Il existe un troisième indicateur : le développement d’un problème de santé associé au surpoids ou à l’obésité. Par exemple, la découverte d’une hypertension artérielle chez un patient peut être le premier indice de présence de surpoids.

Les risques pour la santé

Le surpoids et surtout l’obésité ont des répercussions considérables sur la santé. Ils peuvent avoir des effets néfastes sur la qualité et la durée de vie.

Les personnes en surpoids et obèses présentent un plus grand risque d’être touchées par diverses affections telles que : la maladie coronarienne, le diabète de type 2, les cancers (endomètre, sein et colon), l’hypertension, la dyslipidémie (par exemple, un taux de cholestérol élevé ou des niveaux élevés de triglycérides), l’accident vasculaire cérébral, les troubles de la vésicule biliaire, l’apnée du sommeil et les problèmes respiratoires, l’arthrose ou encore les difficultés gynécologiques (menstruation anormale, stérilité).

Les causes du surpoids et de l’obésité

A l’origine du surpoids et de l’obésité, il n’y a pas seulement l’alimentation, même si elle y participe. En réalité, de nombreux facteurs peuvent y contribuer, notamment : un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et les calories dépensées, l’hérédité, le métabolisme, des facteurs sociaux, des facteurs économiques ou encore des facteurs psychologiques et émotifs.

Cela pourrait aussi vous intéresser...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>